Skip to main content
Gervais Pellissier
Deputy Director of France Telecom Orange
&
Jacques Birol
Founder of LESS & MORE, author of “To undertake and innovate – 52 eternal advice according to the maxims of Balthasar Gracian”
 

Gervais Pellissier shared with us his management experience within the France Telecom Orange Group Management Committee, and the consideration of stakeholders (shareholders, customers, employees).

Jacques Birol brought the gaze of Baltasar Gracian, this 17th century Jesuit to reconcile ambition and prudence in the management of organizations.

FEEDBACK ON THIS CONFERENCE

A la croisée des chemins, une entreprise concentre les intérêts parfois divergents des actionnaires, des clients et des collaborateurs. France Telecom / Orange n’échappe pas à ce mélange des genres – bien au contraire – puisqu’elle défend même l’intérêt de l’état Français et de fonctionnaires en sus de ses collaborateurs. Ainsi comme nous le fait remarquer Jacques Birol, Orange constitue un sujet d’étude idéal, à la fois riche et concret, pour expérimenter les maximes de Balthasar Gracian sur l’art d’entreprendre et d’innover. Gervais Pellissier qui partage avec nous son expérience de la direction générale du groupe Orange France Télécom nous explique qu’une singularité importante d’Orange est que sa transformation économique, conséquence notamment de l’arrivée de la concurrence, a précédé sa transformation culturelle : le changement de statut est survenu avant le changement dans les esprits. Par la suite il nous expose les difficultés auxquelles il a dû faire face lors de la crise sociale que l’entreprise a traversée et les solutions mises en œuvre pour circonscrire sinon résoudre le problème à sa racine via une transformation globale et profonde de son mode de management. Nos deux interlocuteurs nous invitent à repenser les modèles de management modernes qui font la part belle aux KPI et tendent parfois à aliéner les collaborateurs en les transformant en « KPI people ». La multiplication des indicateurs de suivi dans les organisations ne doit pas occulter le fait qu’il est difficile d’apprécier une performance avec une série de valeurs numériques et que par ailleurs un tel pilotage conduit souvent à des situations absurdes où par exemple une même activité est suivie par une quarantaine d’indicateurs différents. Les collaborateurs se trouvent alors dans une situation floue et inconfortable, ne sachant pas lequel des objectifs sous-jacents et parfois contradictoires ils doivent poursuivre. L’essor des Technologies de l’Information et de la Communication – TIC, véritable révolution de notre époque, doit être maitrisé pour éviter certains écueils et notamment celui de la démesure dans la mesure. Par ailleurs, malgré le rôle grandissant des nouvelles technologies dans les entreprises et dans notre société, celles-ci ne pourront jamais remplacer le contact humain. Les manageurs doivent l’avoir en tête et conserver un lien fort avec leurs équipes et le terrain.

The arrival of the 4th mobile operator Free has been a real upheaval in the Telecoms market. The innovation which was presented by Schumpeter as “creative destruction” must continue despite the intruder, who if he has greatly contributed to reducing consumer prices certainly handicaps the overall capacity of the market to invest. Gervais Pellissier demonstrates how subtle this market equilibrium can be and talks with us about the upcoming challenges Orange is facing …

We will retain from the intervention of Gervais Pellissier and Jacques Birol several strong lessons: the mirage of management by KPIs alone; the danger of overuse of information and communication technologies to the detriment of local management; and finally the importance of renewing oneself and adapting in a changing environment.

This site is registered on wpml.org as a development site.